25. juil., 2016

Texte

Est-il absurde de chercher à reconnaître la personnalité d'un auteur à travers un récit ? Le serait-il moins de consacrer sa vie entière à l'écriture ; de chercher à reconnaître un sens -qui ne sera que le sens qu'une singularité aura bien voulu lui accorder- à ce qui par principe et fonctionnement peut-être, sans doute, n'en n'a et n'en aura jamais aucun, puisque la vie serait bien absurde ; suis-je écri-vain, -chacun saura sa propre réalité s'il n'est mythomane, megalomane ou autre excroissance egotiste s'attaquant parfois à l'invididualité atrophiée- (Bis repetita placent) Est-il absurde de chercher à reconnaître la personnalité d'un auteur à travers un récit ? Peu importe, tant qu'un auteur ne gonfle pas la vie par un sucroît de souffle de baudruche, tant qu'il ne ne complait pas dans des affèteries et coquetteriess de surface.